Stellarium - Le Bottin des Jeux Linux

Stellarium

🗃️ Specifications

📰 Title: Stellarium 🕹️ / 🛠️ Type: Game
🗃️ Genre: Simulation 🚦 Status: 06. Tested & Working
🏷️ Category: Simulation ➤ Astronomy 🌍️ Browser-based:
🔖 Tags: Education; Simulation; Astronomy; Planetarium; Space; Massive World; Day & Night; Plugins system 📦️ Package Name: stellarium
🐣️ Approx. start: 📦️ Arch:
🐤️ Latest: 2020-06-16 🍥️ On Deb repo: ✓
📍️ Version: Latest : 0.20.1 / Dev : e508b5b 📦️ Deb: ✓
🏛️ License type: FOSS/Libre 📦️ RPM:
🏛️ License: GPL-2 📦️ AppImage:
🏝️ Perspective: Third person 📦️ Snap:
👁️ Visual: 2D 📦️ Flatpak/Athenaeum:
⏱️ Pacing: Real Time ⚙️ Generic bin.: ✓
👫️ Played: Single 📄️ Source: ✓
🎖️ This record: 5 stars 📱️ PDA support:
🎖️ Game design: 5 stars 👫️ Contrib.: Goupil & Louis
🎰️ ID: 12993 🐛️ Created: 2010-08-20
🐜️ Updated: 2021-11-07

📖️ Summary

[fr]: Un planétarium libre et multi-plateforme, affichant un ciel en 3D en temps réel, tel qu'il peut être observé. C'est un outil complet, accessible aux débutants, qui est utilisé par certains projecteurs de planétarium. Il dispose d'un catalogue de plus de 600k étoiles (pouvant être porté à 210 millions), affiche des informations sur les étoiles les plus brillantes, des images de la plupart des objets du catalogue Messier et de la Voie lactée, la position en temps réel des planètes et de leurs satellites, il est scriptable, prend en charge les greffons et permet de piloter un télescope. [en]: A libre, multi-platform planetarium, displaying a real-time 3D sky as it can be observed. It is a complete tool, accessible to beginners, which is used by some planetarium projectors. It has a catalogue of over 600k stars (expandable to 210 million), displays information on the brightest stars, images of most of the objects in the Messier catalogue and the Milky Way, real-time position of planets and their satellites, it is scriptable, supports plug-ins and can be used to control a telescope.

🎥️ Videos

🎥️ Trailer : (202xxx)


🤓️ Présentation des utilisateurs / Users presents [en] / [en] / [fr] :


🕯️ How To [en] / [en] / [fr] :

🕸️ Links

🏡️ Website & videos
[Homepage] [Dev site 1 2] [Features/About] [Screenshots] [Videos t(202xxx) t(202xxx) t(202xxx) ts(202xxx) gd(202xxx) gu(202xxx) r(202xxx) r[de](202xxx) r[ru](202xxx) ht(202xxx) ht(202xxx) ht(202xxx) ht(202xxx) ht[fr](202xxx) ht[fr](202xxx) ht[fr](202xxx) ht[fr](202xxx) ht[fr](202xxx) ht[fr](202xxx) ht[de](202xxx) ht[ru](202xxx) ht[ru](202xxx) ht[ru](202xxx) ht[pl] ht[sp](202xxx) ht[sp](202xxx) ht[pt] ht[pt] g[th] g] [WIKI] [FAQ] [RSS] [Changelog 1 2 3]

💵 Commercial : [Support their work (Donate)]

🍩️ Resources
(empty) :
🛠️ Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames]

🐘 Social
Devs (Stellarium Team [fr] [en]) : [Site 1 2] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube] [Interview 1 2]
Devs (Fabien Chereau (xalioth) [fr] [en]) : [Site 1 2] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube] [Linkedin] [Interview 1 2]
Devs (Alexander Wolf (alex-w) [fr] [en]) : [Site 1 2] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube] [Interview 1 2]
Game : [Blog] [Forums] [mastodon] [twitter] [PeerTube] [YouTube]

🐝️ Related
[Wikipedia (Stellarium) [fr] [en]]
[Fedora [fr]] [The Linux Game Tome] [Debian] [Mod DB] [Indie DB]

🕵️ Reviews
[ErgoNotes]

📰 News / Source of this Entry (SotE) / News (SotN)
[Changes with v. 0.20.1 (20200420)]

🐘 Social Networking Update (on Mastodon)

🕹️ Title:
🦊️ What's:
🏡️
🐣️
🔖 #linux

🐧 Update:
💼️
📌️ Changes:
📖 Our entry: https://bit.ly/bottinLightOn
🐘 From:
🏝️ http://youtu.be/
🕵️ http://youtu.be/
🕹️ http://youtu.be/
🐧 http://youtu.be/

Source of this Entry:

📕 Description [fr]

Un logiciel de planétarium, par la Stellarium Team, initié par Fabien Chereau (xalioth) & Alexander Wolf (alex-w).

Stellarium est un planétarium libre et multi-plateforme, affichant un ciel en 3D en temps réel, tel qu'il peut être observé. C'est un outil complet, accessible aux débutants, qui est utilisé par certains projecteurs de planétarium. Il dispose d'un catalogue de plus de 600k étoiles (pouvant être porté à 210 millions), affiche des informations sur les étoiles les plus brillantes, des images de la plupart des objets du catalogue Messier et de la Voie lactée, la position en temps réel des planètes et de leurs satellites, il est scriptable, prend en charge les greffons et permet de piloter un télescope.


Stellarium est un planétarium open source libre pour votre ordinateur. Il montre un ciel réaliste en 3D, tout comme ce que vous voyez à l'œil nu, aux jumelles ou au télescope.
Il est utilisé dans les projecteurs de planétarium. Il suffit de mettre vos coordonnées et de partir.

Stellarium est très simple à utiliser, ce qui est l'un de ses plus grands avantages : il peut facilement être utilisé par les débutants. Le projet Stellarium a été lancé par Fabien Chéreau durant l'été 2001 et a utilisé Sourceforge de manière intensive. Après de longues années sur Launchpad, Stellarium est actuellement hébergé sur Github.



🍥️ Debian:

Générateur de ciel photo-réaliste en temps réel

Stellarium réalise des rendus 3D photo réalistes du ciel en temps réel. Il permet de voir vraiment ce qui serait vu à l'œil nu, avec des jumelles ou un petit télescope.

Quelques caractéristiques :

• catalogue d’étoiles par défaut avec plus de 600.000 étoiles ;
• information sur les étoiles les plus brillantes (type spectral, distance, etc.) ;
• suppléments du catalogue d’étoiles téléchargeable (plus de 210 millions d’étoiles) ;
• objets du Nouveau Catalogue Général en entier ;
• images de la plupart des objets du catalogue Messier et de la Voie lactée ;
• positions en temps réel des planètes et de leurs satellites ;
• 13 cultures différentes et leurs constellations ;
• illustrations artistiques de 88 constellations occidentales ;
• atmosphère très réaliste, lever et coucher de soleil ;
• 7 panoramas (possibilité d’en créer d’autres ou d’en télécharger à partir du site web ;
• création de scripts avec ECMAScript ;
• prise en charge de greffons : Stellarium est fourni avec 8 greffons comprenant :
⚬ greffon pour les satellites artificiels (mise à jour à partir de la base de données en ligne TLE),
⚬ greffon de simulation oculaire (affichage de ce à quoi les objets ressemblent avec un oculaire donné),
⚬ greffon pour l’édition du Système solaire (importation des données de comètes et astéroïdes à partir du MPC),
⚬ greffon de contrôle de télescope (compatible avec LX200 de Meade et NexStar de Celestron).

Stellarium ne doit pas être utilisé pour des calculs de grande précision ou des éphémérides, tels que les prédictions d'éclipse. Cependant, c'est un programme idéal pour préparer une soirée d'observation à l'œil nu, aux jumelles, ou avec un petit télescope.


🌍️ Wikipedia:

Stellarium est un logiciel libre de planétarium, sous licence GNU GPL, disponible pour GNU/Linux, Windows et Mac OS X. Il utilise OpenGL pour afficher le ciel de manière photo-réaliste en temps réel. Il est ainsi possible de simuler sur un écran ce que l'on verrait réellement à l'œil nu, aux jumelles ou avec un petit télescope.

Historique

En 2006, Stellarium 0.7.1 a remporté l'or dans la catégorie « Éducation » des Trophées du libre.

Fonctionnalités

Les réglages du logiciel permettent d'obtenir un rendu réaliste (proche de ce qu'on verrait à l'œil nu).

Comme tout logiciel de planétarium, le principe de Stellarium est d'afficher les étoiles et objets célestes à leur emplacement correct (qui dépend de la position de l'observateur et de l'heure), en affichant optionnellement leur nom (pour les identifier), et en permettant à l'utilisateur de librement zoomer et parcourir la voûte céleste virtuelle.

Le logiciel possède un catalogue de base de plus de 600 000 étoiles, et plus de 210 millions d'étoiles peuvent être ajoutées en téléchargeant des catalogues supplémentaires.

Stellarium inclut également des images des planètes, satellites et astéroïdes du système solaire, des images de plusieurs nébuleuses (en particulier des objets du catalogue Messier), et des représentations artistiques des constellations.

Lieu d'observation

Le logiciel permet de choisir la position de l'observateur, grâce à des emplacements (villes) prédéfinis ou en entrant directement les coordonnées, incluant l'altitude. Il permet aussi d'observer depuis la plupart des planètes du système solaire, et depuis le Soleil lui-même.

Contrôle du temps

Par défaut, le logiciel se règle sur l'heure courante. Il est possible de choisir directement une date et une heure dans le passé ou dans le futur, par exemple pour simuler une éclipse historique ou à venir. Il est également possible d'accélérer ou de ralentir l'écoulement du temps (ce qui peut être utile pour visualiser facilement le déplacement des planètes sur leur orbite), ou de le mettre en pause.

Luminosité du ciel

Le logiciel prend en compte la réfraction de la lumière du Soleil dans l'atmosphère, ce qui est particulièrement important pour simuler de façon réaliste les périodes de lever et coucher du Soleil. Il permet de régler la clarté (transparence et luminosité) du ciel nocturne, selon des niveaux correspondant approximativement à l'échelle de Bortle, pour simuler l'observation depuis des lieux plus ou moins affectés par la pollution lumineuse. La Voie lactée n'est ainsi visible qu'avec un niveau bas de pollution lumineuse.

Adaptation à l'obscurité

Le logiciel simule l'éblouissement causé par la présence d'un objet très lumineux dans le champ de vision, tel que la Lune, et adapte le nombre d'étoiles visible en conséquence. Il possède aussi un mode « nuit » qui colore l'interface en rouge, la lumière rouge étant supposée moins affecter la vision nocturne de l'utilisateur que les autres couleurs[réf. nécessaire] (bien que cela dépende surtout des réglages de l'écran).

Cosmogonies

Stellarium est fourni avec plusieurs cosmogonies (ou « cultures »). Il s'agit d'ensembles de lignes de constellations, de dessins de constellations, et de noms d'étoiles, qui traduisent la façon dont différents peuples du monde voyaient le ciel nocturne avant que la représentation moderne ne s'impose. Cette dernière est d'ailleurs incluse comme une cosmogonie parmi d'autres, sous le nom de « culture occidentale ».

D'autres cosmogonies peuvent être téléchargées séparément. L'une d'entre elles, par exemple, reproduit l'atlas Firmamentum de Johannes Hevelius, avec les gravures et les noms d'étoiles de l'époque.

Terrains

Plusieurs terrains sont fournis de base pour simuler l'observation depuis des lieux différents (champs, montagnes, forêt, océan, Lune…). L'utilisateur peut en télécharger d'autres5, mais il peut aussi en créer un à partir de photos de son propre lieu d'observation habituel.

Pilotage d'un télescope

Stellarium permet de piloter un télescope branché sur l'ordinateur.

Les plugins (de la version 0.12.0)

Stellarium possède de nombreux plugins :

• goniomètre : outil de mesure d'angle
• graduation azimutale : affiche à l'horizon une graduation de l'azimut
• exoplanète : affiche la position des étoiles avec exoplanètes
• observabilité : affiche l'analyse de l'observabilité (lever, coucher et passage au méridien) de l'objet, les moments de l'année où l'observation de celui-ci est optimale et s'il se trouve au-dessus de l'horizon
• oculaire : permet de voir le ciel comme à travers un oculaire
• pulsar : affiche la position des pulsars
• quasar : affiche la position des quasars de magnitude visuelle supérieure à 16
• satellite : affiche la position prévue des satellites artificiels
• éditeur du système solaire : permet d'ajouter des astéroïdes et des comètes dans Stellarium, de télécharger une liste d'objets de Minor Planet Center et de faire des recherches en ligne dans les bases de données
• supernova historique : affiche les supernovas historiques de magnitude visuelle inférieure à 10
• contrôle télescope : permet de contrôler un télescope à monture piloté par ordinateur
• interface en mode texte : implémentation de l'environnement en mode texte (TUI) des versions 0.9.x, utilisé dans les systèmes de planétariums
• fuseau horaire : permet de choisir le fuseau horaire

Projection sur un dôme

Il est possible de changer le type de projection, et ainsi d'adapter le logiciel à un équipement matériel de projection de planétarium.

📕 Description [en]

"A libre, multi-platform planetarium, displaying a real-time 3D sky as it can be observed" (Serge Le Tyrant, Le Bottin des Jeux Linux / The Linux Games Book).

Stellarium is a free open source planetarium for your computer. It shows a realistic sky in 3D, just like what you see with the naked eye, binoculars or a telescope.
It is being used in planetarium projectors. Just set your coordinates and go.

Stellarium is very simple to use, which is one of its biggest advantages: it can easily be used by beginners. The Stellarium project was started by Fabien Chéreau during the summer of 2001 and used Sourceforge intensively. After long years at Launchpad Stellarium currently is hosted on Github.


🍥️ Debian:

Real-time photo-realistic sky generator

Stellarium renders 3D photo-realistic skies in real-time. With Stellarium, you really see what you can see with your eyes, binoculars or a small telescope.

Some features:

• default star catalogue with over 600 thousand stars,
• information about the brightest stars (spectral type, distance, etc.),
• downloadable star catalogue extensions, for up to 210 million stars,
• all New General Catalogue (NGC) objects,
• images of almost all Messier objects and the Milky Way,
• real time positions of the planets and their satellites,
• 13 different cultures with their constellations,
• artistic illustrations of the 88 Western constellations,
• very realistic atmosphere, sunrise and sunset,
• 7 panoramic landscapes (more can be made or downloaded from the website),
• scripting with ECMAScript,
• plug-in support: Stellarium comes with 8 plug-ins by default, including:
• artificial satellites plug-in (updated from an on-line TLE database),
• ocular simulation plug-in (shows how objects look like in a given ocular),
• Solar System editor plug-in (imports comet and asteroid data from the MPC),
• telescope control plug-in (Meade LX200 and Celestron NexStar compatible).

Stellarium should not be used for very high accurate calculation or ephemerids like eclipse predictions. However, it is the ideal program to prepare an observation evening with naked eye, binocular, or small telescope.


🌍️ Wikipedia:

Stellarium is an open source free software planetarium, licensed under the terms of the GNU General Public License, available for Linux, Windows and Mac OS X. A port Stellarium called Stellarium Mobile is available for Android, iOS & Symbian as a paid version, being developed by Noctua Software. It uses OpenGL to render a realistic projection of the night sky in real time.

Stellarium was created by the French programmer Fabien Chéreau, who launched the project in the summer of 2001. Currently, Stellarium is being maintained and developed by Alexander Wolf, Georg Zotti, Marcos Cardinot, Guillaume Chéreau, Bogdan Marinov, Timothy Reaves, Ferdinand Majerech and Jörg Müller. There are a number of other developers who contributed with the development of Stellarium, that includes Robert Spearman, Johannes Gajdosik, Matthew Gates, Nigel Kerr, and Johan Meuris, who is responsible for the artwork.[citation needed]

Stellarium was featured on SourceForge in May 2006 as Project of the Month.

History

In 2006, Stellarium 0.7.1 won a gold award in the Education category of the Les Trophées du Libre free software competition.

A modified version of Stellarium has been used by the MeerKAT project as a virtual sky display showing where the antennae of the radiotelescope are pointed.

In December 2011, Stellarium was added as one of the "featured applications" in the Ubuntu Software Center.
Features

In terms of sky features, over 600,000 stars from the Hipparcos Catalogue and the Tycho-2 Catalogue are accessible, as well as more than 210 million stars from additional catalogues.

Stellarium also provides asterisms and illustrations of constellations from ten cultures, images of nebulae (full Messier catalogue) and several realistic representations. The Milky Way, atmosphere, sunrise, planets of the solar system and their major moons are all represented in the application. Users can also display stars and other celestial objects as seen from reference points other than the Earth (e.g. Saturn, Phobos, comet C/2006 P1 (McNaught) or any other object defined in the ssystem.ini file)

Stellarium's multi-lingual interface features zoom, time control, in-built scripting to record and playback shows, fisheye projection for planetarium domes, spheric mirror projection for personal domes, telescope control, equatorial and azimuthal grids, twinkling and shooting stars, simulated eclipses, landscapes and other deep sky objects.
Planetarium dome projection

The fisheye and spherical mirror distortion features allow Stellarium to be projected onto domes. Spherical mirror distortion is used in projection systems that utilize a digital video projector and a first surface convex spherical mirror to project images onto a dome. Such systems are generally cheaper than traditional planetarium projectors and fish-eye lens projectors and for that reason are used in budget and home planetarium setups where projection quality is less important.

Several companies that build and sell digital planetarium systems use Stellarium, such as e-Planetarium. Digitalis Education Solutions, which helped develop Stellarium, created and now uses a fork called Nightshade which is specifically tailored to planetarium use.
VirGO

VirGO is a Stellarium plugin, a visual browser for the European Southern Observatory (ESO) Science Archive Facility that allows astronomers to browse professional astronomical data. It is no longer supported or maintained; the last version is 1.4.5, dated 15 January 2010.

Stellarium Mobile

Stellarium Mobile is a fork of Stellarium, developed by some of the Stellarium team members. It is targeting mobile devices running Symbian, Maemo, Android and iOS. Some of the mobile optimisations have been integrated to the mainline Stellarium.

🚧️ Installation [fr]

INSTALLATION :

(✔ v. 0.20.1) ➥ Installation à partir du binaire du jeu :

Le jeu est en dépôt, il suffit d'installer le paquet.

➥ Installation à partir du source du jeu :

Source non testé.

LANCEMENT DU JEU :

• En console lancez : $ stellarium
• Si vous avez installé le jeu à partir d'un paquet : Alt F2 puis saisissez : stellarium

Autres options :
• Aide : ajoutez le paramètre : --help
• En fenêtré (car il démarre en plein écran par défaut) : $ stellarium -f no

🔍️ Test [fr]

🕵️ Test (✔ v. 0.20.1) par goupildb (config. : Debian Testing 64-bit) :

(test de fonctionnement rapide)

🕹️ Facilité d'installation

Il est en dépôt, il suffit d'installer le paquet.

🕹️ Premières impressions

Par défaut il s'affiche en plein écran. Pour la copie d'écran, je l'ai passé en fenêtré (à lancer en console : $ stellarium -f no).
Tout peux se faire à la souris, mais l'on peut aussi utiliser le clavier, notamment les touches fléchées pour se déplacer (ou l'on maintien le clic gauche et l'on glisse la souris). En déplaçant la souris sur les bords de l'écran on fait apparaître de superbes menus.
Les menus sont extrêmement complets, et il faudra très longtemps avant d'en faire le tour. Néanmoins le logiciel réussi le tour de force de rester simple et accessible aux débutants comme moi.

Originalité : le logiciel se comporte par défaut comme si l'observateur se trouvait quelque-part (lieu paramétrable) sur Terre à observer le ciel. Par défaut je démarre dans un champ à une heure donnée, en plein jour. En déplaçant la souris en bas de l'écran on accède au menu permettant d'avancer l'heure à plus ou moins grande vitesse, la reculer ou faire pause - tel un magnétophone. Il suffit d'avancer l'heure pour passer de nuit et voir le déplacement des étoiles. On peut zoomer à l'infini (ou presque) jusqu'à apercevoir les planètes (ou y accéder directement, mais je n'ai pas testé cette dernière possibilité).

Les possibilités sont énormes, on peut afficher des tas d'options.
Un logiciel remarquablement bien conçu, clair et complet. Excellent !
Un grand bravo et merci à ses auteurs !