SpaceZero - Le Bottin des Jeux Linux

SpaceZero

🗃️ Specifications

📰 Title: SpaceZero 🕹️ / 🛠️ Type: Game
🗃️ Genre: Strategy 🚦 Status: 06. Tested & Working
🏷️ Category: Strategy ➤ Space Exploration & Warfare ➤ Escape Velocity, Star Control, Frontier Elite 🌍️ Browser-based:
🔖 Tags: Shooter; Space Shooter; Action; Strategy; Tactical; Conquest; Space Combat; Space warfare; Physics; Spaceship; Space; Arcade; Escape Velocity, Star Control, Frontier Elite; Sci-fi; Low-Poly; Retro; Open World; Massive World; Moddable; PvP; PvE; Local Multi; Local Co-op; Fog of War; Keyboard; Mouse 📦️ Package Name: spacezero
🐣️ Approx. start: 📦️ Arch:
🐤️ Latest: 2012-01-30 🍥️ On Deb repo: ✓
📍️ Version: Latest : 0.86.00 📦️ Deb: ✓
🏛️ License type: FOSS/Libre 📦️ RPM:
🏛️ License: GPL-3 📦️ AppImage:
🏝️ Perspective: Third person 📦️ Snap:
👁️ Visual: 2D Vector 📦️ Flatpak/Athenaeum:
⏱️ Pacing: Real Time ⚙️ Generic bin.: ✓
👫️ Played: Single & Multi 📄️ Source: ✓
🎖️ This record: 5 stars 📱️ PDA support:
🎖️ Game design: 5 stars 👫️ Contrib.: Goupil & Louis
🎰️ ID: 12905 🐛️ Created: 2010-09-25
🐜️ Updated: 2021-11-07

📖️ Summary

[fr]: Un jeu libre et multi-plateforme en 2D vectorielle, mêlant stratégie / conquête (sur carte), tactique, gestion, et shooter spatial dont l'objectif est de conquérir l'univers, et de détruire ses adversaires. Il se joue en solo (vs 1 à 7 IA) ou multi (à 2 en LAN, éventuellement en coop vs 1 à 6 IAs). Son originalité : après avoir démarré avec un vaisseau et une planète, le joueur achète des équipements de défense et d'autres vaisseaux pour conquérir davantage de planètes (jusqu'à 2200, 10 galaxies), et contrôle chacun de ses vaisseaux ou laisse l'IA s'en charger. Le gameplay et la réalisation sont excellents. [en]: A libre, multi-platform game, in vector 2D, combining strategy / conquest (on map), tactics, management, and space shooter whose objective is to conquer the universe, and destroy opponents. It is played in single (vs 1 to 7 AI) or multi (2 on LAN, possibly on coop against 1 to 6 IAs). Its originality: after starting with a ship and a planet, the player buys defense equipment and other ships to conquer more planets (up to 2200, 10 galaxies), and controls each of his ships or leaves the IA controlling them. Gameplay and realization are both excellent.

🕸️ Links

🏡️ Website & videos
[Homepage] [Dev site] [Features/About] [Screenshots] [Videos t(202xxx) ts(202xxx) gd(202xxx) id(202xxx) r(202xxx) lp(202xxx) g(202xxx) g[fr](202xxx) g[de](202xxx) g[ru](202xxx) g[pl](202xxx) g[cz](202xxx) g[sp](202xxx) g[pt](202xxx) g[it](202xxx) g[tr](202xxx)] [WIKI] [FAQ] [RSS] [Changelog 1 2]

💵 Commercial : (empty)

🍩️ Resources
(empty) :
🛠️ Technical informations
[Open Hub] [PCGamingWiki] [MobyGames]

🐘 Social
Devs (M.Revenga [fr] [en]) : [Site 1 2] [twitter] [YouTube] [Interview 1 2]
Game : [Blog] [Forums] [twitter] [YouTube]

🐝️ Related
[The Linux Game Tome] [Debian] [Freecode]

📦️ Misc. repositories

🕵️ Reviews
[metacritic]

🐘 Social Networking Update (on Mastodon)

🕹️ Title:
🦊️ What's:
🏡️
🐣️
🔖 #linux

🐧 Update:
💼️
📌️ Changes:
📖 Our entry: https://bit.ly/bottinLightOn
🐘 From:
🏝️ http://youtu.be/
🕵️ http://youtu.be/
🕹️ http://youtu.be/
🐧 http://youtu.be/

Source of this Entry:

📕 Description [fr]

Un jeu mêlant stratégie / conquête (sur carte), tactique, gestion, et shooter spatial dont l'objectif est de conquérir l'univers, et de détruire ses adversaires, par M.Revenga.
En C.

SpaceZero est un jeu libre et multi-plateforme en 2D vectorielle, mêlant stratégie / conquête (sur carte), tactique, gestion, et shooter spatial dont l'objectif est de conquérir l'univers, et de détruire ses adversaires. Il se joue en solo (vs 1 à 7 IA) ou multi (2 joueurs en LAN, éventuellement en coop contre 1 à 6 IAs). Son originalité : après avoir démarré avec un vaisseau et une planète, le joueur achète des équipements de défense et d'autres vaisseaux pour conquérir davantage de planètes (jusqu'à 2200, 10 galaxies), et contrôle chacun de ses vaisseaux ou laisse l'IA s'en charger. Le gameplay et la réalisation sont excellents.


SpaceZero est un jeu de combat spatial 2D en temps réel pour deux joueurs en réseau.

L'objectif est de conquérir l'univers, en battant tous les ennemis.
Au départ, vous n'avez qu'un vaisseau et une planète, mais vous avez de l'or pour acheter plus de vaisseaux pour conquérir plus de planètes. Tous les vaisseaux peuvent être contrôlés par l'ordinateur (mode automatique) ou par le joueur (mode manuel). Vous pouvez aisément sélectionner le vaisseau à contrôler indépendamment parmi votre flotte.



🍥️ Debian:

Jeu en réseau multi-joueur, de stratégie en temps réel et de combat aérien en 2D

SpaceZero est un jeu en réseau de stratégie en temps réel et de combat aérien en 2D, multi-joueur (deux joueurs actuellement).

L’objectif est de conquérir l’espace, vainquant tous les ennemis.

Au commencement, le joueur ne possède qu’un seul vaisseau et une seule planète, mais possède de l’or pour acheter d’autres vaisseaux pour conquérir d’autres planètes.

Tous les vaisseaux peuvent être contrôlés par l’ordinateur (mode automatique) ou par le joueur (mode manuel). Celui-ci peut changer facilement de vaisseau, les contrôlant tous indépendamment.

📕 Description [en]

SpaceZero is a Real Time Strategy 2D space combat game for two players over a network.

The objective is to conquer the universe, defeating all enemies.
At starting point you have only one ship and one planet, but you have gold to buy more ships to conquer more planets.
All ships can be controlled by the computer (automatic mode) or by the player (manual mode). You can easily change among your ships, controlling all of them independently.


🍥️ Debian:

Real Time Strategy 2D space combat, multiplayer net game.

SpaceZero is a Real Time Strategy 2D space combat, multiplayer (two players by now) net game.

The objective is to conquer the space, defeating all enemies.

At starting point you have only one ship and one planet, but you have gold to buy more ships to conquer more planets.

All the ships can be controlled by the computer (automatic mode) or by the player (manual mode). You can easily change among your ships controlling all of them independently.

🚧️ Installation [fr]

INSTALLATION :

➥ Installation à partir du binaire du jeu :

Le jeu est en dépôt, il suffit d'installer le paquet.


LANCEMENT DU JEU :

• Si vous avez installé le jeu à partir d'un paquet : Alt F2 puis saisissez : spacezero
• Vous pouvez aussi lancer le jeu en console (permet de voir les messages d'erreurs) : $ spacezero

Aide : $ spacezero -h

Usage is: spacezero [GENERAL OPTIONS] [GAME OPTIONS]
spacezero [GENERAL OPTIONS] -s [MULTIPLAYER OPTIONS] [GAME OPTIONS]
spacezero [GENERAL OPTIONS] -c [MULTIPLAYER OPTIONS]
spacezero -h

-s server mode (multiplayer).
-c client mode (multiplayer).
-h this help.

GENERAL OPTIONS:
-soundvol n where n is the sound effects volume. (0..100)
-musicvol n where n is the music volume. (0..100)
-nosound sound disabled.
-nomusic music disabled.
-name playername where playername is the name of the player.
-font font change the default font by font.
-nomenu Starts automatically, without menu.
-lang [en,es] Game language. English(default) and spanish supported.

GAME OPTIONS:
-geom WIDTHxHEIGHT define the size of the main window.
-n n where n is the number of planets.(2..200, default 30)
-p n where n is the number of players.(2..8, default 2)
-g n where n is the number of galaxies.(1..10, default 1)
-l n where n is the size of the Universe.(10000..1000000, default 80000)
-k planets are known by all the players.
-cooperative cooperative mode (all humans allied).
-compcooperative computer cooperative mode (all computers allied).
-queen Queen mode.
-pirates Add a team of pirates (default).
-nopirates Don't add a team of pirates.
-enemyknown All enemies are known.
-noenemyknown All enemies are unknown (default).

MULTIPLAYER OPTIONS:
-ip IP where IP is the ip of the server.(default 127.0.0.1)
(Note du Bottin : peut être remplacé par le nom de domaine de votre PC, voir /etc/hosts)
-port n where n and n+1 are the tcp ports used.(default 50100)
(Note du Bottin : "Must be between (49152,65535)")

Keyboard controls:
==================
up arrow accelerate/manual mode.
left-right arrows turn left-right/manual mode.
space fire.
tab change to next ship.
Ctrl-tab change to previous ship.
PageUp change to next planet.
PageDown change to previous planet.
Home change to first ship in outer space.
1 2 3 choose weapon.
Ctrl-[f1f2f3f4] mark a ship to be selected.
f1 f2 f3 f4 select a previous marked ship.
f5 show a ship list.
f6 show game statistics.
f7 show game messages log.
o enter in order menu.
Esc cancel actual order.
close info windows.
m show space map.
up/down arrows manual/automatic mode.
Ctrl-w Write a message to other players.
Ctrl +/- volume up/down.
Ctrl-n window, ship mode view.
Ctrl-p pause game
Ctrl-s save the game.
Ctrl-l load the saved game.
Ctrl-q quit game.

In map view:
------------
z Z zoom in out.
arrow keys move map.
space center map on current ship.
mouse pointer show coordinates.
l show-hide labels.
left mouse button Select the nearest ship.
right mouse button Send the selected ships to that point.

🔍️ Test [fr]

🕵️ Test (0.86.00 en dépôt GetDeb, PC client et serveur en 32-bit) de goupildb :

Ayant le dépôt GetDeb dans mon "source.list", c'est cette version qui est proposée par défaut sous Synaptic, et c'est donc celle que j'ai testé.

Découverte et errements initiaux :

Au lancement, en mode serveur, il y a quelques messages d'erreur affichés en console :
$ spacezero -s -ip goup2net
/usr/games/spacezero: ligne 3: HOME : commande introuvable
/usr/games/spacezero: ligne 4: CONFIGDIR : commande introuvable
mkdir: impossible de créer le répertoire « /.config/spacezero/ »: Permission non accordée
**************************************************************
WARNING: This is the development version of SpaceZero (version 0.86.00)
It can contain bugs.
Net and saved games can be incompatible with the official release.
Maybe SpaceZero doesn't work properly.

WARNING: Communication between 64 and 32 bits machines not so tested,
maybe SpaceZero doesn't work properly.
**************************************************************
(...)
Cannot connect to server socket err = Aucun fichier ou dossier de ce type
Cannot connect to server request channel
jack server is not running or cannot be started
(...)

Mais pour l'instant cela ne semble pas trop le perturber, je suis averti, pas de sauvegarde des paramètres. Il faudrait sans doute installer le binaire / le source séparément pour qu'il sauvegarde ses paramètres dans le répertoire courant.
Le jeu démarre dans une console séparée avec une belle bande sonore futuriste et le menu de la console est remplacé par son menu (SAVE, LOAD, Options, About, Help).
La barre de titre "SpaceZero (server) 0.86.00" me confirme qu'il s'est bien mis en mode serveur.
Je sélectionne "Start", et il plante.

En console :
(...)
save file: /home/goupil2/.config/spacezero/saven
record file: /home/goupil2/.config/spacezero/record
options file: /home/goupil2/.config/spacezero/options
init game vars...
SERVER
Waiting for player ...
waiting conexion 192.168.0.2:50100
bind: Ne peut attribuer l'adresse demandée
port 50100 already in use
AL lib: (EE) alc_cleanup: 1 device not closed
spacezero: /build/openal-soft-CHTM_u/openal-soft-1.17.2/Alc/ALc.c :776 : LockLists: l'assertion « lockret == althrd_success » a échoué.
/usr/games/spacezero : ligne 15 : 3651 Abandon ./spacezero $@

Après quelques essais, il semble préférable de lancer le serveur via son menu : OPTIONS ➜ Multiplayer Options
Je relance le jeu via la commande : $ spacezero
IP address : goup2net
port : 54000 (je n'y ai pas touché)
Start Server
Connect to server

Je valide "Start Server".
Il affiche "Waiting for player..."
En console il affiche :
(...)
saving options...
saving options to file: /home/goupil2/.config/spacezero/options
saving keymap to file: /home/goupil2/.config/spacezero/keymap
exiting menu...
save file: /home/goupil2/.config/spacezero/saven
record file: /home/goupil2/.config/spacezero/record
options file: /home/goupil2/.config/spacezero/options
init game vars...
SERVER
Waiting for player ...
waiting conexion goup2net:54000

Donc visiblement il arrive tout de même à sauver ses paramètres ...

Après avoir testé plusieurs connexions infructueuses (il plante systématiquement) depuis mon autre PC (goup3), je teste une connexion dans une autre console sur le même goup2net :
$ spacezero
IP address : goup2net
port : 54000 (je n'y ai pas touché)
Start Server
Connect to server

Je valide "Connect to server".
Et là çà fonctionne, le jeu démarre. Yes.

Le jeu :

Le jeu est sonorisé avec une belle bande son et des effets sonores (tirs, propulsion).
Le graphisme est également soigné, avec en fond les étoiles qui ont tendance à s'étirer lorsque le vaisseau prend de la vitesse.
Surprise, il y a de la physique, il faut mettre pas mal de gaz pour décoller. Si l'on relâche les gaz, le vaisseau retombe et s'écrase, ce qui le rapproche d'un Lunar Lander (mais en plus facile). Il y a aussi par endroits des astéroïdes, ce qui lui donne l'aspect du jeu éponyme dans son comportement et son apparence (vectorielle).
Lorsque l'on est sur une planète et que l'on va à droite de l'écran, on apparaît à gauche. Il faut décoller à la verticale pour s'extraire de la planète et se retrouver dans l'espace (et là lorsque l'on va à droite, on ne se retrouve pas à gauche). Ayant lancé le jeu sur 2 consoles différentes, je tente de retrouver l'autre : pas facile car l'espace est vaste. L'autre vaisseau apparaît sous forme d'un point de sa couleur au centre de l'écran près de mon vaisseau. Je m'y dirige. Et là je m'aperçois que l'énergie de mon vaisseau n'est pas infinie. Une fois l'autre vaisseau trouvé, je tir dessus (facile : il ne réagit pas :) mais je me retrouve vite à cours d'énergie, car oui, l'énergie est commune au tir et à la propulsion.
J'ai tenté de changer d'arme (normalement les touches 1 à 3) mais çà ne semble pas fonctionner. J'ai fini par éliminer l'autre vaisseau (dans sa fenêtre apparaît un "Game Over") et bien qu'il soit le serveur, et que je sois à présent le seul en jeu, la partie ne s'achève pas.
Je tente aussi de cliquer sur l'option "SAVE" pour tester cette option : visiblement elle est inactive sur le client et active sur le serveur.

Sans quitter la partie, je tente une connexion sur une autre console :
$ spacezero
IP address : goup2net
port : 54000 (je n'y ai pas touché)
Start Server
Connect to server
Je valide "Connect to server".
Mais bien qu'il affiche le message en console :
(...)
CLIENT
Connecting with server: goup2net:54000
Connecting with server: goup2net:50101
opencomm finished
HELLO CLIENT
sending client parametres:
nplayers:8
name: player
(...)
Il ne se passe rien, le client est visiblement en attente sur le serveur qui est toujours en statut "Game Over", ce qui semble logique. Bizarre tout de même cette 2nde ligne "Connecting with server: goup2net:50101" alors qu'il affiche bien 54000 sous l'interface du jeu.
Je teste aussi les touches de fonction : bonne nouvelle, il semble bien privilégier le mappage du jeu à celui que j'avais réalisé par ailleurs (j'utilise aussi les touches de fonction pour lancer des applications sous mon gestionnaire de fenêtre - en complément du lanceur Gnome-Pie).


Mes observations :

Le Multijoueur :

• à la version 0.86.00, il n'est pas possible de lancer plus de 2 sessions (1 serveur + 1 client) du même jeu. Si vous avez sélectionné 8 joueurs dans le menu "GAME OPTIONS", le jeu remplace automatiquement les joueurs restants par des IAs et il affiche en console :
Actual Player: 2
PLAYER 1 TEAM 2 HUMAN name: "player" STRATEGY: 3 0
PLAYER 2 TEAM 3 HUMAN name: "player" STRATEGY: 3 0
PLAYER 3 TEAM 4 COMPUTER name: "comp3" STRATEGY: 3 0
PLAYER 4 TEAM 5 COMPUTER name: "comp4" STRATEGY: 3 0
PLAYER 5 TEAM 6 COMPUTER name: "comp5" STRATEGY: 3 0
PLAYER 6 TEAM 7 COMPUTER name: "comp6" STRATEGY: 3 0
PLAYER 7 TEAM 8 COMPUTER name: "comp7" STRATEGY: 3 0
PLAYER 8 TEAM 9 COMPUTER name: "comp8" STRATEGY: 3 0
PLAYER 9 TEAM 10 COMPUTER name: "pirates" STRATEGY: 3 0

• options intéressantes à sélectionner lorsque l'on débute : dans "GAME OPTIONS", "Planets are known: YES" et "Enemies are known: YES", ce qui permet de les afficher via la carte. Sinon un brouillard de guerre les masque.
• Pour jouer en multi-joueur il faut absolument aller dans le menu "OPTIONS ➜ Multiplayer Options" et lancer soit un "Start Server" (pour le serveur), soit un "Connect to server" (pour le client). Si l'on clique directement sur le menu "Start Game", la partie reste cloisonnée à la console courante (on ne peux pas rejoindre une partie déjà lancée via ce menu).
• visiblement il faut d'abord créer la session serveur avant de lancer les clients sinon ceux-ci plantent.
• il n'est pas possible de rejoindre une partie déjà lancée (si l'on quitte une session et que l'on tente d'y entrer à nouveau, le client reste en attente).
• je ne suis pas parvenu à lancer une session cliente depuis un autre PC (goup2net). J'obtiens à chaque fois le message "conexion:: Connexion refusée, port: 54000" (la faute d'orthographe est d'origine). J'ai pourtant activé le port forwarding du port 54000 à la fois en TCP et UDP avant de lancer la connexion.

Quelques touches intéressantes (voir la liste complète dans la rubrique "Installation" ci-avant) pour débuter :

• La touche "m" affiche la carte (indispensable pour se rendre à un point donné et conquérir d'autres planètes). On l'examine avec les touches de direction et les touches (z et Z pour zoomer). Pour se rendre à un point précis de la carte - à une planète par exemple, activer la carte (touche "m") et faire un clic droit sur le lieu / la planète. Sortir de la carte (touche "m") et observez le vaisseau qui s'y rend (en haut à gauche de l'interface s'affiche "Order GOTO: (9, -27)" (lorsqu'il se rend au point de coordonnées 9, -27) ou "Order GOTO: 23" (lorsqu'il se rend à la planète 23).
• La touche "o" permet de donner des ordres,
• Ctrl-p pour mettre le jeu en pause
• Ctrl-q pour quitter
• Les touches flèche bas (activation du mode auto par IA) et haut (dés-activation) permettent d'activer le contrôle automatique du vaisseau via l'IA (génial), y compris les tirs contre les ennemis et l'atterrissage sur une planète.
• Lorsque vous avez acquis des vaisseaux complémentaires, la touche TAB permet de passer rapidement d'un vaisseau à l'autre.

Autres observations faites :

• Lorsque la distance à parcourir est importante, l'IA pose automatiquement le vaisseau sur une planète pour qu'il récupère de l'énergie et donc aussi du tir pour se défendre contre les ennemis (nombreux et dangereux dans certains secteurs). De même lorsque le vaisseau est durement touché par les ennemis, l'IA réduit sa vitesse pour économiser du carburant et du tir.
• Pour acheter des équipements (touche "o" puis "BUY") il faut se rendre sur une planète. J'ai pu par exemple acheter un fighter (type vaisseau de Star War). La touche TAB permet ensuite de passer de l'un à l'autre. On peut alors décoller avec lui, et le mettre en mode auto (flèche bas). Attention à surveiller votre argent (affichage "GOLD: xxx" sur le côté gauche de l'interface).
• Certaines planètes sont très bien défendues par des canons et des vaisseaux qui vous attaquent dès que vous vous en approchez.
• Il y plusieurs types de vaisseaux ennemis, rappelant sous certains aspect ceux de Star Wars.
• Le jeu à un côté tactique (prise de contrôle du vaisseau, choix d'attaque / de fuite vis à vis des autres vaisseaux) et stratégique (mode carte, en mode auto dirigé par l'IA, choix de conquête des planètes, ...)
• En mode auto (vaisseau piloté par l'IA), lorsque des ennemis approchent de la planète où est posé le vaisseau, celui-ci décolle automatiquement pour aller les attaquer puis se repose à nouveau sur la planète (génial). A noter qu'il arrive (rarement) que l'IA rate son approche en cours et son atterrissage, causant la perte du vaisseau, voir la fin du joueur.
• Les différents ordres (touche "o", sélectionner l'ordre puis valider par ENTRER) disponibles : G:GOTO, X:EXPLORE (lance une exploration de l'environnement par le vaisseau pour qu'il découvre la carte), S:SELECT, P:STOP (stoppe le vaisseau dans sa progression en cours), T:TAKEOFF, O:ORBIT (orbite autour de la planète en cours, intéressant pour protéger une planète lorsque l'on achète des vaisseaux complémentaires par exemple), R:REPEAT, B:BUY (acheter des vaisseaux ou des améliorations : 1: EXPLORER(600), 2: FIGHTER(1100), 3: TOWER(700), 4: FREIGHTER(5000), 5: SATELLITE(350)), U:UPGRADE (uniquement au niveau 0), E:SELL (détruit les équipements), D:RETREAT
• Pour conquérir une planète, il faut se poser dessus (sa piste d'atterrissage passe du blanc à votre couleur). Il faut veiller à bien choisir la planète et désactiver le mode auto à son approche car certaines planètes sont bien défendues et l'IA s'écrasera en essayant de tirer sur les batteries de défense lors de son approche.
• Je n'ai pour l'instant pas trouvé comment gagner de l'or (par les conquêtes de planètes j'imagine, mais le mieux que j'ai pu faire est de conquérir une planète supplémentaire :)).

Ceci n'est qu'un aperçu des nombreuses possibilités du jeu - que je trouve génial ! Je suis loin d'en avoir fait le tour.


Côté 🙂️ :
• Une excellente réalisation (graphisme, effets sonores et bande son, interface)
• La possibilité de jouer en solo ou en multi (en LAN, limité à 2 joueurs)
• La possibilité de mettre les vaisseaux en conduite manuelle ou automatique (piloté par une IA) est géniale
• Le côté à la fois tactique (lorsque l'on contrôle soit-même son vaisseau) et stratégique (lorsque l'on choisi les planètes à conquérir, son mode de pilotage automatique du vaisseau, la possibilité de donner des ordres, le choix de défense de ses planètes, ...)
• La physique du jeu (attraction terrestre) rajoute beaucoup au réalisme et à son attrait
• La possibilité d'acheter des défenses, des vaisseaux, et de passer de l'un à l'autre pour leur donner des ordres.
• Le gameplay (excellent !)

Côté 🙁️ :
• Le multi-joueur semble limité pour l'instant à 2 joueurs (et je ne suis pas parvenu à le faire fonctionner depuis un PC distant (problème de firewall ?)


🕹️ Conclusion :
C'est un jeu méconnu et pourtant génial, mêlant stratégie (conquête spatiale sur une carte, gain de planètes, achats d'équipements) et tactique (attaque de vaisseaux), avec un côté arcade (lunar lander et petits shooters vectoriels d'autrefois).
J'adore la gestion du vaisseau auto (géré par une IA) / manuelle, la possibilité d'acheter des vaisseaux et de passer de l'un à l'autre avec la touche TAB.
Un gameplay fantastique, le tout servi par une belle réalisation.
Une petite perle à laquelle je vous conseille vivement de jouer !
Un grand bravo et merci à son auteur !